Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Codes sociaux & Coutumes
cadre
Maître du Jeu
Messages : 250
Lien de sang ? : Avec vous tous mes enfants.
Sam 22 Déc - 23:34

codes
Code sociaux



Avant toute lecture nous tenons à vous rappeler que ces traditions sont propres au BOURBIER, elles ne s’appliquent donc pas à l’extérieur de la bourgade ou dans les autres manoirs qui exercent le Caliçat.
Ces informations sont présentes à titre indicatif.   

Nous insistons sur le fait que le rp doit rester intuitif et ce n’est pas là pour bloquer les joueurs, ni pour les forcer à s’y plier, juste à faire respecter une trame cohérente. Ceci reste présent pour enrichir votre jeu. Bien sûr, si votre personnage devait s’exposer à une sanction, faites en sorte d’en parler à votre partenaire au préalable.

Nous ne vous l’imposerons pas et vous ne l’imposerez pas aux autres sans leur accord.


Humains

- Selon l’usage, les humains gagnent le droit de porter leur nom de famille lorsqu'ils deviennent Calice SI et SEULEMENT SI le vampire qui les choisit en tant que Calice leur refuse son nom
( Porter un nom de famille est, de nos jours, une sorte de "fief" qui vous affirme en tant qu'homme et non pas comme un simple roturier/esclave).
- Toujours recenser ses heures de travail dans un registre commun, surveillé par un Vampire.
- Remplir sa condition en tant qu'Esclave, Ronce ou Calice, ainsi que ses dix années de servitude.
- Ne doivent pas outrepasser leurs droits sous peine d'encourir à des punitions/restrictions.
- Il est demandé de ne pas user du bois d’aubépine ou frêne pour chauffer le manoir, mais d’utiliser d’autres sortes de bois. ( En effet, lorsqu’ils brûlent ces derniers dégagent une fumée quelque peu toxique pour l’organisme vampirique, engourdissent leurs sens et les affaiblissent).
- Un humain ne doit pas pointer un objet pointu en direction d’un vampire mais toujours le diriger vers le sol.

Humains à vampires

De manière générale, chaque humain doit baisser la tête pour saluer un Immortel.
- Ne jamais  -sauf si demandé/autorisé- se tenir devant ou à la même hauteur qu'un Immortel lorsqu’il marche dans un lieu très fréquenté, à moins d'être intime à la personne (avoir un lien particulier avec celui-ci).
- Un humain se doit, selon les traditions, d’appeler par son nom et son titre (s’ils en possèdent un) un vampire tant qu’il n’est pas autorisé à utiliser les prénoms de ce dernier.

Calices & ronces

- Peuvent engager la discussion avec un vampire.
- Peuvent regarder les vampires dans les yeux.
Esclaves de chair :
- Il est conseillé de baisser la tête sur le chemin d'un vampire ou même devant l'un d'entre eux, si ce n'est le regard.

Vampires à humains

- Il est de tradition que les vampires donnent leur nom de famille à leur Calice en signe d'appartenance, NÉANMOINS ce rituel se perd et de plus en plus fréquemment, il arrive que certains Immortels refusent ce droit à leur Calice (Fief qui vous affirme en tant qu'homme et non pas un simple roturier/esclave).

Entre vampires

- Une inclinaison de tête en guise de politesse lors d'un salut est exigée à minima.
- Ne pas outrepasser ses droits vampiriques. ( Comprend le fait de ne pas outrepasser les lois du Caliçat, s'en prendre de manière exagérée à un Humain, etc... )
- Les jeunes vampires doivent respect et obéissance aux aînés.
Plus votre interlocuteur est vieux, moins vous êtes en position de contredire ses paroles, cela pourrait engendrer certaines tentions.  
- Les aînés, eux, doivent apporter protection et enseignement aux plus jeunes.

À la famille Roncepourpre

- Humains et Vampires, peu importe leur rang, s’inclinent, la tête baissée vers le sol devant le Seigneur du Manoir ou ses frères en guise de salutations, bras le long du corps.
- Tout homme s'écarte sur le passage d'Alastair (outre ses proches).  

Certes, se sont des coutumes et exigences de bonne conduite, mais entre deux amis ou connaissances, elles sont secondaires. Deux êtres peuvent se saluer autrement en toute connaissance de cause !

Codage par Amaranthe





traditionscoutumes
Les Duels



Toute personne provoquant un duel à pour habitude de river ses yeux dans ceux de son vis à vis. Elle devra préciser le type de duel : "Duel de courtoisie" ou "Duel de sang".  Ces derniers peuvent se dérouler n'importe où en extérieur, du moment que les concernés sont d’accord sur le type de duel, cité précédemment. Ils permettent de régler des différents, de se confronter à autrui, par goût du jeu, par haine ou par vengeance, etc... Humains comme Vampires peuvent défier quelqu'un, néanmoins si un Humain provoque un Vampire il est bon de rappeler que ce dernier ne doit pas user de sa force vampirique.

Concrètement, il existe deux types de duel :

Les Duels de Courtoisie.
La méthode traditionnelle qui se déroule en public. A la différence des duels de sang, les coups bas ne sont pas tolérés. Il y a des règles à suivre, l'honneur est de mise. Les concernés doivent choisir un arbitre qui réglementera le duel. Par la suite, ils se mettront d'accord sur le mode opératoire : à mains nues ou armés. Les individus devront mettre entre eux une distance de 4 mètres, dans un lieu dégagé.

Ensuite, positionnés face à face, l'arbitre pourra déclarer le début du duel qui se déroulera en trois parties que les joueurs auront définies (Par exemple : dans une limite de terrain dont on ne doit pas franchir la ligne, le premier homme dos à terre peut-être être désigné perdant, etc). Dans tous les cas, les deux hommes devront accepter le verdict de l'arbitre et se serrer la main pour montrer qu'ils ne garderont de ce duel point de rancune. Néanmoins, le gagnant sera récompensé d’une faveur qu’il pourra réclamer auprès de son adversaire perdant, quand bon lui semblera.

Ces duels sont autorisés par Alastair afin de régler certains conflits.

Les Duels de Sang.
À l'instar des Duels de Courtoisie, les Duels de Sang sont considérés comme illégaux. Ils sont lancés dans le but de réduire à néant quelqu'un, voir de tuer son adversaire. Il n'y a nul code d'honneur ou arbitre pour réglementer ces bagarres. En outre, tous les coups sont permis. À partir du moment où quelqu'un vous lance ce défi, c'est le premier qui se lance sur l'autre qui a général le plus de chance de survie. Bien sûr, l'une des seules règles est de laisser le temps à son ennemi de prendre une arme ou de s'engager. On ne le provoque pas juste pour en finir d'une traite, on établit tout de même le lieu. Le duel prend souvent fin quand l'un des deux est à bout ou qu'il déclare forfait.. Et encore, comme rien n'est réglementé...  Le gagnant impose ses conditions au perdant.

Si un homme est blessé ou mal en point, il a plutôt intérêt à faire profil bas sur le motif de ses blessures.

Codage par Amaranthe





traditionscoutumes
Coutumes & Fêtes



Tolérées



Les Coutumes du Manoir regroupent les fêtes qui ont pour habitude d'être célébrées, mais également les journées qui renvoient à certaines références historiques.

Solstice d'Été.
Pour fêter la saison estivale qui ne dure qu’un temps, l’on organise une soirée. Les neiges ne fondent que de Juin à Août et le temps où les humains peuvent profiter de l’extérieur est court. Le solstice d’été est un moment de célébration pour les Mortels comme pour les Immortels. Les premiers se réjouissent des jours de chaleur douce qui leur sont offerts et du plaisir de veiller avec le soleil ; les seconds fêtent l’arrivée des nouvelles offrandes de Calices ainsi que le retour des longues nuits.
• Solstice d'Hiver.
Joutes de demi-saisons/automnales annuelles.
Célébration qui dure une semaine complète (voir plus). Y sont invités les Vampires de contrées extérieures. Les Seigneurs de ces domaines lointains s'y rendent, suivis de nobles figures vampiriques.  Ils sont hébergés au manoir par soucis de confort. Il s'agit d'une tradition ancienne lors de laquelle Humains et Vampires se réunissent afin de se divertir lors de tournois, mêlées et autres jeux médiévaux. Ils s’étalent sur plusieurs jours, le tout bien sûr entrecoupé de copieux banquets.
Journée d'hommage aux victimes de guerre.
Journée durant laquelle on se recueille sur la tombe de ceux qui ont combattu avec bravoure, les ennemis du temps de guerre. On boit et on mange en leur honneur. Un discours est prononcé généralement par le doyen du Bourbier, qui transmet l'histoire de ses ancêtres. Alastair aussi prend généralement la parole ce jour là. Journée de silence et de paix, considérée comme sacrée, où les conflits ne sont pas tolérés.  [/color]
"Le Jour Blanc": Célébration de l'Armistice, création du Caliçat. Fête du traité de paix établi entre Humains et Vampires. En cette journée, humains et vampires se mêlent ensemble pour célébrer cette date historique, tant au Bourbier qu'au Manoir.  [/color]
"Fête des Fous" : Journée de jeux essentiellement à destination des calices qui peuvent s'y initier. C'est à peu près le seul jour de l'année où l'on peut inverser les rôles. Entre gens de bon coeur maitres/esclaves échangent leurs rôles bien que personne n'y soit forcé. Cette journée a surtout pour but de détendre de défaire les tensions de tout à chacun.

Traditions Paillardes.


Passées sous silence ou interdites, certains Vampires continuent pourtant de les pratiquer plus ou moins secrètement.

- La Chasse à l'homme : en souvenir des temps passés où les Vampires traquaient leurs proies, comme au Moyens-Age où l'on chassait le gibier. Sauf qu'ici, l'objet de la chasse est un ou plusieurs Humains que les Vampires traquent durant une nuit entière ou plus. Si la proie est assez d'endurance. C’est une coutume "qui n’est plus pratiquée" et proscrite, pourtant, quelques rumeurs soufflent parfois que des battues sont encore organisées dans le plus grand des secrets.
Soirées/Journées pourpres : Soirées organisées pour les Vampires, appréciée de la Haute. Ce sont généralement des jeux de sang élaborés et les Vampires, Calices et Ronces sont conviés à y participer. Les Esclaves de Chair, quant à eux, bien moins chanceux ne sont là... que pour le service.
Samain fête des " morts ", mystique. Au bourbier les humains organisent un grand bûché dont le feu chasse les mauvais esprits qu'ils redoutent tant. Dans la noirceur de ces nuits, il arrive bien souvent des phénomènes étranges et effrayants se manifestent. Une ambiance de crainte règne, et il parait que des rituels de sorcellerie sont pratiqués. Ce que l'on sait ? On raconte qu’au Manoir, des sacrifices humains ont déjà eu lieu (d’après une lettre manuscrite ayant été retrouvée, signée de la main d’un défunt). Dans les faits, il arrive généralement que des humains fassent une offrande de leur sang aux morts.

Codage par Amaranthe


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: